• Acteurs du Grand Paris

Portrait de Thierry Courrault

Acteur-005


Si le Club Acteurs du Grand Paris éditait une carte par adhérent, Thierry Courrault aurait le numéro 5. C’est dire la longévité de son engagement. Comme Lionelle Maschino chez Veolia, il est l’un des premiers professionnels du privé à avoir compris la nécessité d’investiguer en amont le Grand Paris.

Par Louis Anergie


Directeur régional en Île-de-France chez JCDecaux, il a été de tous les rendez-vous qui comptent. Le dîner de lancement de l’association, le 26 juin 2011, avec Jean-Paul Huchon, Maurice Leroy et André Santini. Quelques jours après, ce rendez-vous dans un restaurant chinois du 7e où les quinze premiers professionnels ont formalisé leur adhésion à l’aventure du Club.


Sa sensibilité aux territoires n’est pas étrangère à cet engagement. Avant d’intégrer JCDecaux en 1996, il a forgé son expérience dans des collectivités comme Franconville dont il a dirigé la communication et au Parlement aux côtés du député Francis Delattre. De la Chambre des Notaires de Paris au CNPF et jusqu’à la Chambre de Commerce de Paris, le jeune homme, qui venait d’obtenir son DESS de Droit à Paris V, a connu les institutions qui comptent dans la vie régionale.


Aujourd’hui, ce fin connaisseur des territoires est intarissable sur ces petits détails qui font l’identité des localités d’Île-de-France, la personnalité de nombreux d’élus, leur histoire électorale aussi. Le grand tournant de sa vie professionnelle sera sa rencontre avec Jean-Claude Decaux. Ce grand patron – dont le bureau est toujours visible dans son état d’origine au siège de l’entreprise, à Plaisir – frappe et séduit celui qui n’imaginait pas un jour intégrer le leader mondial des équipements publicitaires dans l’espace public.


Depuis, il faut l’entendre raconter l’histoire de ces kiosques, de ces abris-bus et lampadaires, minutieusement présentés, collection par collection, dans l’ordre chronologique de leur fabrication sur le show-room de l’entreprise, pour mesurer combien il s’est imprégné de l’histoire et des créations de ce groupe familial. Ces locaux, qui ont servi de décor au chef d’œuvre de Lelouche Itinéraire d’un enfant gâté, n’ont aucun secret pour lui.


Père d’une jeune femme, celui sur lequel le temps semble n’avoir pas de prise évoque souvent les générations futures. C’est le point d’ancrage pour comprendre son engagement dans le Grand Paris, un projet dont il dit qu’il doit « transformer la région parisienne, en matière de transport, de logement, d’activités économiques ou encore de mode de vie ». Vice-président d’Acteurs du Grand Paris depuis 2017, il veut laisser cette trace aux générations futures : « C’est une exigence que nous leur devons, celle de préparer un territoire organisé, géré, efficace et humain. »


Personnalité souriante, chevelure ondoyante, cet éternel élégant semble traverser la vie avec aisance dans un parfait équilibre avec sa compagne Isabelle, se posant les bonnes questions mais trouvant aussi son rythme dans celui des événements. On se dira que c’est peut-être lui l’enfant gâté d’une existence bien construite.