• Acteurs du Grand Paris

Discours de Thomas Hantz en ouverture des 24 Heures du Grand Paris



Mesdames et Messieurs, chers amis,


En 2005, la Chine a construit l’équivalent de la ville de Rome toutes les deux semaines. En 2005, donc, la Chine a construit 312 fois Paris !


En 2011, 12 et 13, la Chine a produit et utilisé une fois et demie plus de béton que les Etats-Unis d’Amérique pendant la totalité du XXe siècle !


Pendant ce temps, en Ile-de-France.

20.119 logements ont été livrés en Ile-de-France en 2020.


C’était environ 65.000 l’année précédente mais la crise sanitaire est passée par là et 2021 sera malheureusement loin, encore une fois, de l’impérieuse nécessité de créer 70.000 logements nouveaux par an comme le prévoit la Loi.


Cette Loi est majeure car les enjeux sont immenses.


La Fondation Abbé Pierre recense 1,2 millions de personnes mal logées, évidemment le plus souvent des femmes, des mères isolées, des personnes précaires,


760.000 personnes vivent, en Ile-de-France, dans des ménages pauvres. Les ménages en précarité énergétique étaient 600 000 il y a 3 ans, et ils sont plus d’1 million aujourd’hui.


Qui pense sérieusement qu’il ne faut rien changer ?


Je ne reviendrai pas sur la démesure écologique de ces enjeux qui percutent notre planète de plein fouet.


Mais je partage avec vous cette conviction : nous ne résoudrons pas l’impasse de la survie de l’espèce humaine sur notre planète en interdisant de faire des enfants, en arrêtant de construire des moyens de transport, en arrêtant de construire des logements et des équipements. Nous ne résoudrons rien en limitant la capacité de l’Homme à construire du progrès et de l’innovation, tant économique, sociale que technologique.


Permettez-moi de développer rapidement.

Le Grand Paris qu’est-ce que c’est ? C’est à la fois un projet de transport, un projet d’aménagement, un projet économique, écologique et social… En un mot le Grand Paris est un véritable projet politique !


Un projet de transport avec le réseau du Grand Paris Express, colonne vertébrale des futurs développements, et avec la modernisation des réseaux existants portés par la région Ile-de-France et IDF Mobilités.


Un projet d’aménagement global d’un territoire peuplé de 8 à 12 millions d’habitants… félicitons nous, d’ailleurs que, pour une fois, on pense l’aménagement dans le bon sens en faisant d’abord les transports et ensuite les logements et les activités.


Et je veux aussi le dire parce que se taire c’est être complice : renoncer à aménager les territoires, tous les territoires, c’est refuser de préparer l’avenir, c’est refuser de corriger les inégalités. Qui peut assumer que la Seine-Saint-Denis, l’Est du Val-d’Oise et tous les territoires en difficultés ne puissent bénéficier de projets de développements ambitieux et, eux aussi, avoir leur part d’amélioration de la qualité de vie et de progrès ?


Le Grand Paris, c’est aussi un projet économique car il propose une alliance nouvelle, celle de l’intérêt général - le temps long porté par la puissance publique - avec les capacités d’innovation et d’adaptabilité du secteur privé. L’un et l’autre s’acculturant à une vision commune qui change notre modèle de développement.


En favorisant la coopération des secteurs publics et privés, nous, Acteurs du Grand Paris, œuvrons à la redéfinition d’un modèle économique global. Ensemble, nous posons les bases d’un nouveau modèle de croissance partagée. La puissance publique à tout à gagner à s’inspirer de la créativité et de l’agilité du secteur privé. Et les entreprises, si elles veulent un modèle durable, ne peuvent plus s’inscrire dans le temps court. Le capitalisme libéral à court terme, c’est terminé. L’heure est à la durabilité de la croissance.


Depuis dix ans, notre association œuvre à l’amélioration des relations entre les secteurs publics et privés, à la création de coopérations nouvelles, durables et socialement profitables. Au sein des Acteurs du Grand Paris, l’Etat, les collectivités, les institutions, les entreprises construisent ensemble un modèle de projet à impact ; nous ne travaillons plus sur des compromis mais bien sur une vision de l’intérêt général. Ce que nous produisons ensemble, c’est du progrès, c’est de l’impact économique, social et environnemental.


Mais alors… pourquoi tout cela prend-il du temps ? Pourquoi la réalisation de ce Grand Paris nous semble-t-elle lourde et pour tout dire laborieuse ? Pourquoi ressent-on de plus en plus d’inquiétudes ? La France a-t-elle encore l’envie de se donner les moyens de ses ambitions ?


La France n’est pas devenue une grande Nation avec de petits projets et de petites ambitions. La France n’a pas rédigé un contrat de copropriété, elle a porté, elle-seule et la première, la déclaration des droits de l'homme et du citoyens. La France est devenue la France parce que ses ambitions étaient inouïes et que ses rêves étaient exagérés !


Ce projet du Grand Paris est un projet politique ; il est né du politique, il a été voulu par des politiques, il est aujourd’hui vivant grâce à vous les politiques, les élus de nos territoires ! C’est un projet qui vise à résorber les fractures et qui propose une vision stratégique, une ambition pour la région Capitale, donc une ambition pour la France !


Ce projet politique doit par conséquent être l’un des enjeux majeurs de la prochaine élection présidentielle. Il faut que le débat sur le Grand Paris reprenne sa place. Non pas en terme institutionnel - celui-là je me garderai bien de l’avoir - mais en termes de sens, d’ambition pour la France. Et nous avons besoin d’un Etat qui reprenne toute sa place dans ce débat.


C’est absolument fondamental car en plus d’être un projet politique, le Grand Paris est un projet de progrès au sens le plus noble possible.


Mesdames et messieurs, ce Grand Paris du progrès humain dépend de chacun de nous. Nous avons choisi d’être des acteurs et non des spectateurs ou des commentateurs.


Les fondateurs du projet nous ont montré un chemin… à nous, plus de 10 après, de le construire pierre après pierre. Rien ne nous sera donné. Agissons, continuons à convaincre…


Mais vous, pensez-vous que nous réussirons ? Ma conviction personnelle est que certains d’entre vous, dans cette salle, verront leurs noms gravés dans l’histoire du Grand Paris !


Je vous remercie,


Depuis 10 ans, les Acteurs du Grand Paris font grandir ce merveilleux projet,

Plus que jamais nous gardons le cap du Grand Paris,

Plus que jamais nous améliorons les coopérations public/privé,

Plus que jamais, nous travaillons à l’émergence d’un nouveau modèle de croissance partagée,

Ensemble, faisons le Grand Paris, faisons-le vite, faisons le bien, faisons le grand !